SYNDICAT NATIONAL DES ENSEIGNANTS DU SECOND DEGRE DE CÔTE D’IVOIRE
Accueil du site > 8. AVIS DE MILITANT > ENGAGEMENT SYNDICAL ET COTISATION

ENGAGEMENT SYNDICAL ET COTISATION

vendredi 26 octobre 2018

PNG - 479 ko
Je cotise pour être en droit d’attendre des résultats
La cotisation me donne la qualité de militant(e), elle est vitale à la vie du syndicat et à son autonomie

Être militant(e)s d’un syndicat fait montre de notre désir de ne pas être seul face à l’employeur et face aux difficultés de tous les jours dans l’exercice de notre profession. En outre cela permet de participer activement à façonner notre avenir commun, à influer positivement sur le cours du destin de la collectivité. Chaque militant(e) peut et doit prendre une place dans l’action syndicale, s’investir selon ses capacités et y trouver son épanouissement. Le syndicat, ce n’est pas seulement l’autre, ce n’est pas uniquement de la responsabilité de l’autre. Ce n’est pas exclusivement le travail du secrétariat général, qu’il soit national ou local, ce n’est pas réservé qu’aux délégués. C’est un engagement commun pour la promotion de toute la communauté professionnelle. L’action syndicale doit être mener de concert pour être une force véritable, elle se doit d’être mûrie à l’avance et cohérente pour espérer ébranler la force régalienne en face s’agissant des fonctionnaires et l’employeur privé concernant les travailleurs de ce secteur. Le syndicat à donc besoin de chacun d’entre nous à tous les niveaux : physiquement, intellectuellement et financièrement. Cela ne saurait être autrement si nous voulons aboutir à l’amélioration des conditions de travail et de vie de tous.

Pour devenir une force véritable comme mentionné plus haut, nous nous devons de bâtir le SYNESCI avec la participation de tous les militantes et militants. Chacun de nous doit devenir actrice et acteur de notre destin commun. Nous sommes condamnés à conjuguer nos forces dans la démocratie, le respect de notre diversité qui est une richesse inestimable, la tolérance et la camaraderie vraie. Aucun travailleur ne peut et ne doit rester isolé. Tout travailleur à le droit de bénéficier des avantages d’être syndiqué. Pour cela il lui suffit de s’acquitter d’une cotisation au sein du syndicat qu’il aura choisi en toute liberté. S’acquitter de la cotisation syndicale est le gage de l’engagement du travailleur. En retour cela fait de lui un syndiqué et lui confère tous les droits inhérents à cette qualité : défense des intérêts matériels moraux et financiers, formation syndicale, informations, service d’avocats dans les limites des statuts et règlements intérieurs, etc...

À quoi sert cette cotisation ? Aucune entreprise ne produit si elle n’est financée. Le syndicat est une entreprise et les militant(e)s sont les actionnaires. À ce titre aucun actionnaire ne saurait raisonnablement réclamer des dividendes s’il n’a investi aucun kopeck. Payer la cotisation, c’est donc permettre à l’entreprise commun de fonctionner et d’espérer engranger des dividendes. Le camarade ZIAO Sogba, président du bureau du conseil syndical, dit ceci : ’’ aucune goutte de lait ne tombe dans la bouche de l’enfant qui dort ’’. Il faut donc que l’enfant s’investisse à travers la succion, sinon la faim sera son quotidien. Le travailleur doit donc s’investir triplement, intellectuellement et physiquement comme mentionné plus haut, mais surtout financièrement. Ne dit-on pas que l’argent est le nerf de la guerre ? Je vous invite à parcourir le règlement intérieur en son titre 3 art.21 alinéa 3 pour vous imprégner de la répartition des fonds alloués au fonctionnement du SYNESCI, fonds essentiellement constitués des cotisations.

Le travailleur se trouve donc véritablement engagé syndicalement que lorsqu’il respecte la triptyque : engagement financier - engagement intellectuel - engagement physique. LA COTISATION ANNUELLE DU MILITANT S’ÉLÈVE À DIX MILLE (10.000) DE NOS FRANCS AU SORTIR DU 23ÈME CONGRÈS. C’EST L’ÉLÉMENT FONDAMENTALE QUI MATERIALISE SON APPARTENANCE AU SYNESCI. CETTE COTISATION NE PEUT EN AUCUNE FAÇON ÊTRE OCCULTÉE, CAR ELLE REPRESENTE LA SÈVE NOURRICIÈRE DE LA STRUCTURE ET GARANTIE SON AUTONOMIE. ELLE EST VITALE.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0