SYNDICAT NATIONAL DES ENSEIGNANTS DU SECOND DEGRE DE CÔTE D’IVOIRE
Accueil du site > 9. ARCHIVES > ACTIVITÉS DU 22è BEN > ASSEMBLÉES GÉNÉRALES > LE 23ème CONGRES, APRES LES EXAMENS DE FIN D’ANNEE

LE 23ème CONGRES, APRES LES EXAMENS DE FIN D’ANNEE

Le mois d’août en perspective.

dimanche 8 avril 2018

Au cours de l’Assemblée Générale du jeudi 5 avril 2018, le Secrétaire Général du SYNESCI Siaka TRAORE a tenu à féliciter les SG et les militants des sous-sections qui ont pu mobiliser des ressources pour la tenue du 23ème Congrès. Pour lui, "ces derniers ont fait montre de leur foi inébranlable dans le SYNESCI comme l’instrument de lutte capable de transformer leur bien-être en un mieux-être". Poursuivant, il affirmera, "c’est aussi leur désir ardent de voir se tenir le 23ème Congrès, organe suprême, dont les assises nous offrent l’occasion de nous cultiver, dans des débats démocratiques, à travers la critique et l’auto critique".

JPEG - 160.7 ko
Les membres des instances de Contrôle (BCS et C.C) très attentifs sur la tenue du 23ème Congrès.

Pour rappel, à l’A.G. du 6 mai 2017, le BEN avait tenu informé les militants que pour des raisons financières, le 23e Congrès n’avait pu être convoqué en avril 2012. Aussi à l’issue d’une séance de travail avec les Instances, conformément à l’article 10.8 des statuts, les décisions suivantes avaient-elles été arrêtées :

  1. Que chaque sous-section paie une cotisation exceptionnelle de cinquante mille (50 000) francs CFA. 
  2. Que chaque sous-section soit représentée par trois (03) congressistes (SG et 2 militants). 
  3. Que chaque congressiste soit à jour de ses cotisations ordinaires jusqu’en 2017. 
  4. D’adresser des demandes d’aide à notre partenaire MOOV et à des personnes ressources. 
  5. Que le Congrès soit convoqué en août ou au plus tard en décembre 2017.

Mais le constat est, à ce jour, loin du compte. Effet, seulement 43 sous-sections se sont acquitté de la cotisation exceptionnelle. Or L’article 11 des Statuts stipule « En session ordinaire comme en session extraordinaire, le Congrès ne peut siéger que si la majorité des Sous-sections est représentée ».

Du début de la mandature en 2012, à ce jour, 145 Sous-sections ont payé au moins une cotisation ordinaire de six mille (6000) francs. Sur cette base, en accord avec les instances, suite à la séance de travail du mercredi 04 avril 2018, le BEN convoquera le 23ème Congrès dès que, au moins, soixante-treize (73) Sous-sections auront payé la cotisation exceptionnelle de cinquante mille (50 000) francs. Question de quorum, oblige.

Le Secrétaire Général en appelle donc à la conscience syndicale de tous et de chacun pour relever le défi de l’organisation du 23ème Congrès du SYNESCI, par nos ressources propres, de sorte qu’au plus tard, le 1er septembre 2018, le SYNESCI ait un nouveau Secrétaire Général, pour de nouvelles conquêtes.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0