SYNDICAT NATIONAL DES ENSEIGNANTS DU SECOND DEGRE DE CÔTE D’IVOIRE

RENTREE SYNDICALE

Le 23ème CONGRES en point de mire

samedi 4 novembre 2017

Ce samedi 04 novembre 2017, le Syndicat National des Enseignants du Second degré de Côte d’Ivoire (SYNESCI) a fait sa rentrée syndicale. C’est la salle de conférence de la cathédrale Saint Paul d’Abidjan, qui a abrité la rencontre entre les SG de sous-sections et les instances.

Plusieurs points importants y ont été abordés, notamment le paiement du stock des arriérés liée à la trêve sociale signée entre l’Etat et les Centrales syndicales et faîtières de travailleurs, le projet SOPHIA et surtout l’organisation du 23ème Congrès du SYNESCI.

Voici en intégralité, la Déclaration liminaire du Secrétaire Général, Siaka TRAORE.

Camarade Président du BCS Camarade Secrétaire Général du BCS Camarade rapporteur du BCS Camarades Commissaires aux comptes Camarades Secrétaires Généraux Régionaux Camarades Secrétaires Généraux de Sous-section Camarades militantes, camarades militants

Au nom du Bureau Exécutif National (BEN), je vous adresse nos chaleureuses salutations syndicales et vous souhaite la cordiale bienvenue à cette Assemblée Générale, qui consacre la rentrée syndicale de notre instrument de lutte, le SYNESCI.

La présente rentrée syndicale se tient après la célébration de la Journée Mondiale des Enseignants (JME), le 5 octobre dernier. En effet, chaque année, le 5 octobre, depuis 1994, la Journée Mondiale des Enseignants(es), créée par l’UNESCO, rend hommage aux enseignant(es) du monde entier. Elle a pour objectif de mobiliser le public en faveur des enseignants(es) et de garantir qu’ils /elles pourront continuer à répondre aux besoins des générations futures. Cette année, le thème « Enseigner en liberté, autonomiser les enseignants » indique avec éloquence que l’enseignant doit évoluer dans un environnement de libre expression où la critique et l’auto critique lui permettent de faire des propositions pertinentes pour la performance du système éducatif.

Cela fera bientôt deux (2) mois que l’école a rouvert ses portes. Le SYNESCI observe que les conditions de travail ne se sont pas améliorées. En effet, cette année scolaire se caractérise encore par

a) Les effectifs pléthoriques b) Un déficit criard d’enseignants dans certains établissements c) La dégradation des infrastructures (salle de professeurs, toilettes), dédiées aux professeurs. d) Le dictat des apprenants à travers des actes de violence et de vandalisme. e) Etc.

Toutes choses qui occasionnent une surcharge de travail, l’inefficacité, la démotivation, le stress et nuisent gravement à la santé de l’enseignant.

En sa qualité de membre de l’Internationale de l’Education (IE), le SYNESCI a le devoir de contribuer à la promotion d’une école publique de qualité. En dépit des efforts fournis par le Gouvernement, le SYNESCI estime que beaucoup reste encore à faire. Aussi, l’invite-t-il à ouvrir un véritable dialogue afin de discuter de ses propositions contenues dans son document « Révolution SYNESCI ».

Camarades,

Sans cesse, le BEN interpelle la conscience syndicale des militantes et militants du SYNESCI sur le rôle fondamental qu’ils doivent jouer dans la survie de notre instrument de combat. La foi inébranlable dans le SYNESCI, comme l’instrument capable de transformer notre bien-être en un mieux-être, doit être le fondement de notre engagement pour mobiliser tous ceux et toutes celles qui hésitent encore, ou qui rechignent à déterminer leur statut de militant, en s’acquittant de leur cotisation ordinaire.

C’est le cœur meurtri que le BEN constate que six (6) mois après vous avoir exhorté à tout faire pour que le Congrès se tienne au plus tard en décembre, seules deux (2) sous-sections ont honoré leur engagement.

Du coup, devons –nous considérer, l’organisation du XXIIIe Congrès à la date indiquée. Comme incertaine ? Que non ! Ce défi nous devons tous le relever, car une structure comme le SYNESCI doit régulièrement procéder à son auto critique, pour la rendre plus dynamique, grâce aux analyses et recommandations des militant(e)s.

Camarades,

L’autonomie dont se réclame le SYNESCI a un prix. Le soutien militant de la base se détermine à l’aune de son engagement, surtout financier pour rendre la structure de lutte robuste.

Bonne rentrée scolaire 2017-2018, à toutes et à tous,

Dans l’espérance des moyens que les militantes et militants du SYNESCI ne manqueront pas de dégager pour atteindre nos objectifs immédiats et futurs, je vous remercie.

DOCUMENTS A TELECHARGER

  1. - LA DECLARATION LIMINAIRE DU SG
  2. - LA SYNTHESE DES INFOS
  3. -LE PROCOCOLE D’ACCORD GVT-SYNDICATS
  4. - LE PROTOCOLE D’ACCORD / TREVE SOCIALE
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0